Entrevue avec Mlles Gâteaux

IMG_9570

Mlles Gâteaux est situé au 363 Rue Villeray à Montréal

En février dernier, je me suis rendue à la pâtisserie Mlles Gâteaux afin de poser quelques questions aux copropriétaires. Ce n’était pas la première fois que je faisais un saut à leur local mignon comme tout couleur vert pastel : j’aime bien m’y arrêter une fois de temps en temps afin de faire le plein de petites folies sucrées ! C’est donc avec gentillesse et générosité que m’ont accueillies Isabelle Leroux, chef pâtissière, ainsi que Fanny Thériault, chef décoratrice.

Parlez nous un peu de Mlles Gâteaux !

Isabelle : C’est une pâtisserie de quartier, avec des produits frais conçus ici ! On offre des viennoiseries, entremets, gâteaux-sucettes, tartelettes, gâteaux sur mesure, etc. Comme tu as pu le constater, notre boutique est très « girly » et nos employées sont toutes des filles. On a ouvert en avril 2013 (3 ans déjà !) et ça a vraiment passé vite. Il y a des défis et de nouvelles possibilités à chaque jour – c’est loin d’être une routine ennuyante !

Fanny : En fait notre pâtisserie est le résultat de nos deux visions. Nous sommes toutes deux issues de milieux différents et nous avons des styles bien distincts. Par exemple, j’ai reçu ma formation en pâtisserie à Dolci Piu dans le quartier de Ville Saint-Laurent alors qu’Isabelle a débuté chez Pastaga, vins nature & restaurant.

Comment décrieriez-vous Mlles Gâteaux en un seul mot ?

Fanny : Artisanat
Isabelle : Gourmandise

entrevue mlles gateaux 2

D’où proviennent vos ingrédients ?

Isabelle & Fanny: On essaie d’acheter le plus local possible alors notre menu change au gré des saisons. L’été on se procure nos fruits et légumes au Marché Jean-Talon; nos produits laitiers ainsi que notre farine viennent du Canada et du Québec. L’hiver on se procure des produits locaux dans la mesure du possible.

Qu’est-ce qui vous a poussé à ouvrir votre pâtisserie ?

Isabelle : Nous nous sommes rencontré alors que nous étions dans la même classe à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et ça a été le coup de foudre ! Dès la première semaine, nous nous sommes associées et sommes rapidement devenues amies. Nous avions toutes deux un esprit très entrepreneurial. Déjà, durant le temps des fêtes, nous faisions des paniers de Noël et les vendions à nos familles, amis, etc. De mon côté, j’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale et ma famille m’a soutenu dans ce que j’ai entrepris.

Fanny : J’ai toujours travaillé ou encore eu des projets liés au domaine de l’alimentation, du service traiteur. Le soutien de nos familles a été très important, mais c’est aussi une question d’opportunité : il faut savoir saisir ce qui passe ! Il faut aussi être en mesure de reconnaitre qu’on a parfois besoin d’un outil, de personnes ressources et de références.

Quel est votre plus grand défi dans la gestion de votre entreprise ?

Isabelle & Fanny : On vit de notre passion via notre implication commerciale, et ça peut être difficile d’allier art et rentabilité. Heureusement, nous avons eu l’aide de personnes ressources qualifiées dont des spécialistes en gestion et en administration. C’est important de savoir reconnaitre ses forces ; pour nous, c’est plus avantageux d’être avant tout pâtissières que gestionnaires. Alors afin de mettre le bateau à l’eau et s’assurer qu’il flotte il nous a fallu nous associer à des personnes ayant des compétences et de l’expérience que nous n’avions pas.

Où voyez vous Mlles Gâteaux d’ici 5 ans ?

Isabelle : Le premier défi c’est de planifier les congés de maternité. Le fait d’être une femme en affaire (dans notre cas, c’est plutôt deux !) c’est aussi cette réalité là. On a bâti et formé une équipe pour être en mesure de pouvoir prendre des congés afin de concilier travail et famille.

Fanny : On aimerait aussi prendre de l’expansion dans le quartier ou ailleurs !

IMG_1691

Avez-vous des conseils pour d’autres jeunes entrepreneur(e)s ou aspirant(e)s chefs pâtissier(ère)s ?

Isabelle : Il faut soigneusement préparer son projet et être bien entouré. Les relations d’affaires et familiales portent fruit – mais il ne faut pas sous-estimer l’importance des services professionnels !

Fanny : Faire fi du pessimisme, croire en son projet et garder confiance en soi-même et en son équipe – éviter les doutes.

Quel est votre dessert préféré ?

Isabelle : Les biscuits au chocolat

Fanny : Les entremets d’automne prune et pistache et le cheesecake léger.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Fanny : Nos amis! On s’entraide beaucoup, on partage nos trucs et notre savoir; il n’y a pas de compétition entre nous. Il règne vraiment une attitude de partage au sein de notre cercle!

Isabelle : C’est comme s’il y avait eu une vague de renouveau ; que la pâtisserie était revenue à la mode et était plus valorisée.

Quel a été un moment marquant dans l’aventure Mlles Gâteaux jusqu’à présent ?

Isabelle & Fanny: Notre plus gros accomplissement a été notre journée d’ouverture. Il y avait eu un article dans La Presse et on s’est fait littéralement dévaliser ! Il y avait une longue longue file d’attente, ça n’arrêtait pas ! Ça a été un traumatisme positif.

Si vous aviez la chance de « bruncher » et boire un mimosa avec n’importe qui (mort ou vivant), qui serait-ce et pourquoi ?

Isabelle : Jehane Benoît, une pionnière cuisinière.

Fanny : Avec ma gang de filles !

IMG_6997

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *